Comment se démarquer lors d’un entretien d’embauche ?

L’étape finale avant l’embauche : l’entretien, la première marche vers votre avenir, le premier rendez-vous avec votre futur professionnel. Que vous soyez à la recherche d’une alternance, d’un stage, d’un CDD, d’un CDI, ce palier est inévitable et doit être préparé minutieusement. Vous n’avez qu’un seul essai pour faire bonne impression (et oui les amis, il n’est pas possible d’avoir trois vies consécutives comme dans Super Mario). Avec une bonne préparation, il n’y a pas besoin de stresser : vous avez réussi à obtenir un entretien, c’est que votre profil répond déjà un minimum à l’offre proposée. À vous de vous démarquer et pour cela, voici quelques conseils.

Avant l’entretien

Nous ne sommes jamais le seul candidat à postuler pour une offre, il faut donc trouver le moyen de se différencier, de briller tel un diamant tombé d’un coffret (vous avez la référence j’espère). Donc SE PRÉPARER. Pour ce faire, différents points sont à prendre en compte :

Faire des recherches sur l’entreprise et sur le poste

Il est préférable de le faire pour CHAQUE entretien car chaque métier, chaque entreprise possède ses propres caractéristiques. Il faut être en phase avec les valeurs et l’identité de chacune d’entre elles. Montrer un intérêt pour le poste et l’entreprise est inévitable. Si vous ne vous vous intéressez pas à cette dernière, il est fort probable qu’elle ne s’intéresse pas à vous très longtemps. Et surtout, si vous ne vous y intéressez pas, ne postulez pas : votre interlocuteur le ressentira.

Réfléchir aux questions que le recruteur pourrait éventuellement poser

Faut-il adapter ses réponses à l’offre convoitée ou assumer vos différences ? Beaucoup d’entre vous pensez qu’il est nécessaire d’être une photocopie du profil décrit sur l’offre. C’est faux ! Trouver un juste milieu vous permettra de rester vous-mêmes tout en prouvant votre légitimité à ce poste. Se montrer absolument conforme à la fiche de poste (et ne rien proposer de plus) ne suffit pas à se démarquer lors d’un entretien. Inversement, ne vous montrez pas trop disruptif non plus… Évidemment !). Pourquoi essayons-nous de calquer notre profil à celui de l’offre ? Car nous avons peur de ne pas être à la hauteur ! Mais pourquoi voir le verre à moitié vide lorsque nous pouvons le voir à moitié plein ? Le fait de se préparer avant l’entretien vous permet de bien cerner le but du poste, la culture de l’entreprise et même d’affuter vos futures réponses.

Préparer son trajet

Certains penseront “mais c’est bête de l’écrire, c’est logique” ! Malheureusement, beaucoup de personnes oublient ce détail. Il est donc important de le repréciser : regardez le temps qu’il vous faut pour aller de chez vous au lieu de rendez-vous, arrivez dix minutes plus tôt à l’entretien, c’est toujours bien vu et surtout, cela vous permet de décompresser avant le moment tant attendu.

Pendant l’entretien

Le jour J est arrivé, votre potentiel futur employeur vous accueille dans ses locaux. Que l’entretien commence ! 

Savoir se présenter

Une des premières questions que le recruteur peut poser :

Que pouvez-vous nous dire sur vous ? Je vous en prie, présentez-vous.

Ne paniquez pas : il ne vous demande pas une autobiographie, loin de là. Essayez de vous centrer sur des axes précis : le recruteur souhaite que vous mettiez votre parcours, votre savoir-être et votre savoir-faire en avant à travers les différentes expériences que vous avez pu avoir, que ce soit d’un point de vue professionnel, scolaire ou personnel. Cela permettra au recruteur de mieux jauger votre personnalité, vos capacités humaines et professionnelles et ainsi de se projeter un peu plus avec vous.

Définir ses forces et les raisons de sa candidature

Qu’avez-vous à apporter à cette entreprise ? Quelles sont vos qualités et vos défauts ? J’ai très souvent appréhendé ces questions. Certes, la seconde paraît un peu désuète et se présente aujourd’hui de différentes manières. Le but n’a pas changé : il s’agit de montrer que votre personnalité est en adéquation avec l’identité de l’entreprise. C’est LE moment de prouver votre motivation, votre volonté d’apprendre, de découvrir de nouvelles choses, de vous engager dans une nouvelle aventure, de montrer à l’employeur ce que vous pouvez lui apporter. Comment vous, particulièrement, pourriez aider au développement de cette entreprise ? Quelle est votre valeur ajoutée ? Pourquoi vous et pas un(e) autre ? En répondant à ces questions, tout en vous aidant de ce que vous avez pu apprendre sur l’entreprise lors de vos recherches, vous prouverez à votre potentiel futur employeur que vous vous êtes déjà projeté(e) au sein de sa société.

Être attentif et poser les bonnes questions

Passer un entretien pour passer un entretien n’a aucune utilité, n’est-ce pas ? À part faire perdre du temps au recruteur ainsi qu’à soi-même. Durant l’entretien, être attentif à ce que l’embaucheur vous dit vous permettra de préparer vos interrogations pour la fin de l’entrevue. Si vous ne comprenez pas quelque chose, n’hésitez pas à poser des questions. Ce n’est pas une honte. Assumez vos défauts, vos questionnements, parlez ouvertement : cela permettra de mettre tout le monde à l’aise, vous évidemment, mais aussi votre interlocuteur.

Faire attention aux langages verbal et non verbal

Ce point est très important : votre élocution doit être en cohésion avec votre posture, votre gestuelle, votre regard… Il faut réussir à montrer au recruteur que vous êtes sûr de vous -sans être arrogant ! Ce dernier attend de voir en vous un futur coéquipier, un futur partenaire. Vous ne pouvez pas discuter avec votre potentiel manager de la même manière qu’avec vos proches. Il y a également une posture à adopter : vous ne pouvez pas vous tenir avachi(e) sur la chaise. Souvenez-vous qu’on ne peut pas faire une deuxième première impression !

Après l’entretien

Une fois cette épreuve derrière vous, vous pensiez vous reposer ? Et non les loulous, c’est le moment de la relance ! C’est le moment de prouver l’intérêt que vous portez à l’entreprise. Je ne vous demande pas d’écrire une dissertation ! Il faut simplement remercier le recruteur pour le moment passé, d’en souligner les points forts, de dire ce qui vous a le plus marqué et d’enfoncer le clou au sujet de votre motivation indéfectible pour ce poste.

Je pense qu’à présent, la balle est dans votre camp. Il ne vous reste plus qu’à cartonner lors de vos prochains entretiens ! Restez positifs, personne ne réussit un entretien du premier coup. Alors ne vous découragez pas, apprenez de vos éventuelles erreurs, et vous le décrocherez ce contrat, j’en suis sûre 😉

À la semaine prochaine !

Articles récents

Partagez cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

COVID-19

Recrutement & e-learning 100% en ligne

Pendant le confinement – les cours continuent et les inscriptions sont ouvertes 😊