Vis ma vie d’alternante : Méthodes pour garder le moral.

Rester enfermée, c’est un truc qui me plaît.

Ponctuellement.

Manger des céréales dans mon lit, n’en sortir que pour aller aux WC, passer de longues heures à scroller sur YouTube et Instagram… Parfois, ça fait vraiment du bien.

Mais s’il m’arrive de passer certains week-ends entiers sans mettre le nez dehors (si ce n’est pour la promenade du chien), je me retrouve bien souvent le dimanche soir à déprimer parce que je me sens moche, molle et globalement nulle.

À l’annonce du confinement, il ne m’a pas fallu longtemps pour envisager le pire…

Moi, après 3 mois de confinement, devenue à la fois complètement zinzin, grasse à force de manger du Nutella à la petite cuillère et ayant perdu toute estime de soi, et pour couronner le tout, particulièrement mal coiffée.

Alors comment garder le moral ? 

Boire pour oublier ? Compliqué quand le truc le plus alcoolisé chez toi, c’est le parfum Chanel numéro 5 de ta mère. Et puis, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, n’est-ce pas ? 

Je serais tentée de dire le déni. Ne connaissant pas véritablement la date de fin de ce confinement, il vaut mieux se persuader que ça sera les dernières semaines. 

Anima sana in corpore sano

Comme beaucoup, je m’adapte à ce confinement un jour après l’autre, pas à pas pour ne pas sombrer. Je me suis donné un objectif : avoir un ventre plat. C’est superficiel à souhait mais ça marche. Je m’engage dans une petite routine qui fait du bien au moral. Un esprit sain dans un corps sain, non ? Du sport tous les jours, parce que migrer de son lit à son canapé n’est pas considéré comme une véritable activité physique. Je vous conseille donc de vous défouler chaque jour pendant minimum 30 minutes. Je fais également plus attention et rééquilibre véritablement mon alimentation. C’est super dur, parce que mon addiction pour le chocolat devient un vrai challenge.

Quand je reste chez moi sans sortir pendant trop longtemps, je fais souvent face à une crise existentielle au moment de croiser mon reflet dans un miroir après plusieurs jours sans avoir pris soin de moi. C’est pourquoi il m’est essentiel, que dis-je, VITAL, de passer un peu de temps tous les jours à chouchouter ma petite personne.

Après, si vous n’avez pas besoin de ça pour vous voir comme des bombes, tant mieux !

Un peu de frivolité.

Mais m’étaler des crèmes sur la face, me maquiller comme si j’allais au Festival de Cannes, c’est ma façon à moi de continuer à me sentir jolie alors que je ne sors plus.

Le truc qui change tout aussi, c’est de m’habiller. Je sais, c’est bête. Je ne sors pas de chez moi donc à quoi bon me préparer avant de commencer le télétravail ? Eh bien, à me faire garder le moral, me sentir bien. Je ne me maquille pas forcément tout le temps. Mais après la douche, je me trouve une petite tenue : un joli chemisier, le dernier pantalon sur lequel j’ai craqué sur asos.com…

Une tenue où je me sens à l’aise, puisque je reste chez moi, mais apprêtée. C’est une manière aussi de duper mon cerveau et lui faire croire que cette période est identique à celle d’avant. Rien n’a changé, je vais au travail toute la semaine et je me repose le week-end. Alors le jogging, au placard du lundi au vendredi, sauf pour mes séances de sport quotidienne. 😉 

Une autre chose qui m’aide pas mal à garder le moral au beau fixe : ne plus regarder les chaînes d’informations en continu. Dans la même idée, il vaut mieux prendre du recul par rapport aux réseaux sociaux afin d’éviter d’être inondé de nouvelles infos (et de fake news…) sur le coronavirus. Il est évidemment fortement conseillé de continuer à bien s’informer sur la crise actuelle mais un trop-plein d’informations, ça stresse beaucoup trop.  

Garder le cap.

Le fait de tourner en rond est sans doute ce qu’il y a de plus frustrant dans le confinement, il me semble donc essentiel de garder quotidiennement un but.

  • Lundi, cuisiner autre chose que des pâtes.
  • Mardi, faire 20 minutes de yoga.
  • Mercredi, vaisselle et lessive !
  • Jeudi, téléphone à la famille.

Vous avez compris le truc !  Il n’y a qu’en se forçant à effectuer ces petites tâches quotidiennes qu’on peut parvenir à garder le moral pendant longtemps sans perdre toute l’estime qu’on a pour soi.

N’oubliez pas que chaque petite victoire compte et que même si c’est difficile, c’est grâce à ce confinement qu’on pourra peut-être bientôt retourner boire des coups !

Articles récents

Partagez cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

COVID-19

Recrutement & e-learning 100% en ligne

Pendant le confinement – les cours continuent et les inscriptions sont ouvertes 😊